Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 23:27

 

Jean-Baptiste Marteau

Jean-Baptiste Marteau, titulaire de la matinale week-end pour la deuxième saison consécutive, nous présente sa rentrée...

 

Jean-Baptiste, pouvez-vous nous décrire votre formation et votre parcours professionnel jusqu'à aujourd'hui?

C’est un parcours plutôt atypique ! J’étais en licence de droit quand j’ai commencé à travailler à 21 ans comme commentateur sportif puis JRI (Journaliste Reporter d’Images) à Equidia. J’ai ainsi pu réaliser des reportages un peu partout en Europe tout en poursuivant mes études. Le terrain, c’est la meilleure formation au monde ! J’ai également présenté les journaux sur l’Equipe TV pendant 2 ans, principalement en matinale, alors quand il a fallu se lever à 2h du matin à LCI, je savais déjà à quoi m’en tenir.

Je suis arrivé à LCI fin 2007 au poste de rédacteur-commentateur, puis Jean-Claude Dassier m’avait proposé d’effectuer des remplacements à la présentation lors de l’été. Tout s’est très vite enchaîné.

 

Vous poursuivez LCI Matin Week-end pour une deuxième saison sur LCI dans quel état d’esprit ?

Avec énormément d’excitation et remonté à 200% ! Nos abordons une année exceptionnelle avec bien sûr la présidentielle en ligne de mire. Pour le passionné de politique que je suis, avoir près de 4h d’antenne le matin, avec une liberté totale pour offrir aux téléspectateurs la matinale la plus complète possible, c’est un luxe. On a eu un chantier énorme la saison dernière en refondant entièrement la matinale du week-end et les audiences ont été au rendez-vous. Cette année, nous voulons aller encore plus loin dans le décryptage en innovant toujours plus.

 

Qu'y aura-t-il de plus cette année ?

Nous allons créer un nouveau rendez-vous politique le samedi matin, très complémentaire par rapport aux émissions déjà présentes sur l’antenne la semaine. Nous allons également accueillir de nouveaux chroniqueurs en faisant appelle aux jeunes journalistes de la rédaction. Par exemple, Thibaut Pezerat viendra régulièrement nous parler des coulisses de la campagne présidentielle sur le net.

 

Rebecca Fitoussi parle de vous comme étant « un jeune journaliste toujours partant pour des directs, des spéciales, des duplex ! J’ai rarement vu une personne aussi passionnée par son métier et avec tant de fougue. » Qu’avez-vous à dire d’elle ?

Je suis très touché par ses propos. Rebecca était présente avant moi sur les matinales week-end et quand Eric Revel et Laurent Drezner m’ont proposé de la rejoindre, je lui ai présenté de nombreux changements. Elle s’est montrée très ouverte, toujours force de propositions

et nous avons construit un duo très complémentaire. C’est une journaliste extrêmement travailleuse, capable de venir encore plus tôt le matin pour parfaire l’écriture des lancements, toujours avec le sourire même au milieu de la nuit. C’est un vrai bonheur de travailler avec elle.

 

Un petit mot sur les autres personnes qui vous accompagnent à la Matinale…

Ils sont très nombreux entre les commentateurs, les assistants d’éditions, les titreurs, tous les Jean-Baptiste Marteaujournalistes de la rédaction, nos rédactrice en chef adjointe Christine Blanquet et Armelle Bigot, Charlotte Delaleu qui coordonne la matinale sans oublier toute l’équipe technique. Mais j’aimerai surtout vous parler d’un pilier essentiel de notre équipe, notre chef d’édition Clémence Carré qui s’implique énormément dans la préparation de la matinale. C’est un vrai plaisir de travailler avec toute cette équipe .

 

Ça reste entre nous … ou pas ! : Avez-vous déjà reçu des propositions d’autres chaines du paf ?

Oui le téléphone a pas mal sonné cet été, avec des propositions parfois très intéressantes. Mais il me semblait important de mener à bien la mission pour laquelle je me suis engagé et qui me tient à cœur sur LCI : moderniser la matinale week-end en vue de cette année présidentielle passionnante.

 

Votre nom était donné parmi les favoris, pour reprendre la matinale en semaine. Pas trop déçu ?

Absolument pas ! Le choix de Philippe Ballard pour prendre les rennes de la matinale était parfaitement logique. Je suis même très heureux car je serai son joker en matinale lors des vacances.

 

Cette saison, vous officiez également sur Sud Radio dans la midinale de Chris Cambarieu, LCI Radio vous manque ?

La radio au sens large me manquait. C’est sur une locale de l’Oise que j’avais fait mes premiers pas en recevant chaque semaine une personnalité du département. Je suis donc ravis de cette nouvelle expérience. Je recevrai un responsable politique chaque lundi et mardi à 12h10 sur la nouvelle fréquence 99.9 FM à Paris.

 

Un petit mot pour les personnes souhaitant devenir journaliste…

Vous êtes passionné d’info, vous avez une bonne culture générale, vous rêvez de devenir journaliste ? et bien surtout ne lâchez rien, multipliez les expériences le plus tôt possible. Faire une grande école de journalisme c’est bien mais ce n’est plus impératif et surtout c’est loin d’être suffisant. En télévision ou en radio, on préfèrera toujours un jeune qui a une voix bien posée et une solide culture générale à un diplômé d’une grande école incapable de mixer un sujet correctement.

 

Demain à la une : Qu'est-ce qui sera demain, à la une de votre actualité professionnelle ?

Déjà couvrir le mieux possible cette année présidentielle ! Je me répète mais c’est mon seul objectif cette année. Il sera temps ensuite de se pencher sur de nouveaux projets.

 

Que représente LCI pour vous ?

LCIUn rêve de gosse ! Je me souviendrai toujours de ce 24 juin 1994, j’avais 11 ans et j’ai demandé à mes parents de sortir de table pour aller voir le lancement de la chaîne à 20h30 dans le journal de TF1. Adolescent, je rêvais d’y travailler, c’était la première chaîne à proposer de l’information en continue. J’ai une relation passionnelle avec LCI.

 


Merci beaucoup Jean-Baptiste !

Retrouvez Jean-Baptiste du vendredi au dimanche dans LCI Matin, et du lundi au jedi pendant les vacances de Philippe Ballard ainsi que dans la midinale de Sud Radio.

 

Repost 0
Published by LCI News - dans Interview
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 22:20

Rebecca Fitoussi, présentatrice des matinales week-end en association avec Jean-Baptiste Marteau, a acceptée de répondre à nos questions. Dans cet entretien, Rebecca nous parle de LCI Matin Week-end, de son nouveau partenaire... Entretien !

03062011.2


 

Rebecca, pouvez-vous nous décrire votre formation et votre parcours professionnel jusqu'à aujourd'hui?

Après mon bac, j’ai fait 2 années de prépa littéraire (hypokhâgne, khâgne) à Paris. Je voulais alors être professeur d’allemand ou traductrice. J’ai d’ailleurs eu ensuite une licence LLCE Allemand à la Sorbonne. Puis je me suis rendu compte qu’enseigner une langue méconnue et mal-aimée par les élèves français, n’était pas forcément une bonne chose pour moi. J’avais une amie qui passait les concours d’école de journalisme et je me suis lancée !

Je suis donc entrée à L’Institut Français de Presse. J’ai alors fait plusieurs stages de journalisme (Eurosport, Radio J, Arrêt sur Image, LCI) Mon stage a LCI a finalement débouché sur des piges, un CDD puis un CDI à différents postes techniques et rédactionnels. J’ai fini par tenter les castings pour la présentation au retour de mon congé maternité, et bingo !

 

On a appris hier que Jean-François Rabilloud et Audrey Crespo-Mara quittent la matinale… Une réaction ?

Je suis ravie pour eux, ils vont enfin pouvoir dormir ! Et puis c’est une manière de faire évoluer sa carrière, ils ont tout à fait raison de le faire et la chaine a aussi raison de leur laisser une nouvelle tranche Info.

 

LCI réalise ses meilleures audiences depuis 2003 qu'avez-vous à dire sur ce sujet ?

Cela me paraît mérité et justifié. Cela fait des mois que nous travaillons dur pour renouveler notre manière d’informer. Nous avons tous apporté du changement dans nos tranches infos, nous essayons quotidiennement d’interroger des spécialistes en direct pour mettre l’info en perspective et l’enrichir. Lorsque vous êtes meilleurs sur le fond, le téléspectateur le perçoit et il vous regarde davantage !

 

73% des français connaissent LCI contre 59% pour sa rivale la plus proche BFMTV. Véritable performance ?

On ne peut pas parler de performance. C’est dans la logique des choses. LCI existe depuis plus longtemps et bénéficie d’une image de marque qui la suit tout au long de ces années. La performance c’est de parvenir à rester dans la mémoire collective malgré un bassin d’audience beaucoup moins important que les autres (puisque nous sommes pas diffusés sur la TNT gratuite)

 

La matinale week-end nous offre avec les derniers évènements très forts, nombre d'expertises, d'interventions de spécialistes et de reporters. Selon vous, est-ce ce que désir le cœur de cible de la chaîne à savoir les CSP+ ?

Bien sûr, c’est d’ailleurs devenu notre marque de fabrique. Essayer d’apporter un maximum d’analyses pour répondre à la demande de téléspectateurs exigeants, qui attendent beaucoup plus que des faits. LCI délivre de l’info pure mais tente toujours de la mettre en perspective, d’élargir les problématiques, d’anticiper sur les conséquences d’un événement. On l’a surtout vu lors des révolutions arabes.

 

En quoi la matinale week-end de LCI se différencie-t-elle des autres matinales week-end ?

Je vous avoue, qu’étant moi-même en matinale week-end, je ne peux pas regarder la concurrence, et je ne peux pas vous dire ce que font les autres. En revanche, je peux simplement vous dire que Jean-Baptiste Marteau et moi formons un duo dynamique, réactif, motivé et peut-être sympathique (enfin je l’espère), et c’est peut-être notre force sur cette tranche info.

 

Un petit mot sur les gens qui vous accompagnent à la Matinale…

Nous sommes une toute petite équipe mais jeune et dynamique. Je vous parlais de Jean-Baptiste Marteau : jeune journaliste toujours partant pour des directs, des spéciales, des duplex ! J’ai rarement vu une personne aussi passionnée par son métier et avec tant de fougue.

Nous travaillons aussi avec Clémence Carré, qui est notre chef d’édition. Elle est d’un professionnalisme incroyable, d’une fiabilité à tout épreuve et elle réussit à garder son calme quelque soit l’actualité, ce qui est une qualité extrêmement importante lorsqu’on doit gérer des spéciales et donner l’impression au présentateur que tout est sous contrôle !

Un mot aussi de notre assistante Anne-Chloé Bottet, qui fait des horaires très difficiles puisqu’elle est aussi l’assistante de la semaine. Une jeune femme qui garde toujours le sourire et répond à toutes les exigences avec une efficacité rare.

 

 

Vous êtes à l'antenne de 6h30 à 11h, mais quel sont vos vrais horaires ?

Je me réveille à 1h20 le vendredi matin et à 2h20 le samedi et le dimanche. Je viens également tous les jeudis pour préparer les interviews du week-end.


Vous êtes depuis septembre accompagné en plateau par Jean-Baptiste Marteau. Quelles sont les points communs et les différences de Jean-Baptiste Marteau et Jean-Maurice Potier ?

Je vous ai déjà amplement décrit les caractéristiques Jean-Baptiste. Pour ce qui est de Jean-Maurice, c’est un présentateur qui a de grandes qualités pour le direct. Il est toujours à même d’improviser quelles que soient les dernières minutes. Il peut vous mener une spéciale de bout en bout en excellent maître de cérémonie. En cela, il a bien sûr plus d’expérience que Jean-Baptiste et que moi aussi d’ailleurs.

 

Avant d’être titularisée à la matinale week-end de LCI, vous étiez joker. Le fait de ne plus changer constamment d’édition ne vous manque pas ?

C’est vrai qu’en tant que joker, on touche à tout. On peut en effet présenter les grosses éditions de la semaine, ce qui peut être très grisant. Mais c’est aussi assez difficile de s’y retrouver et de se sentir à l’aise dans toutes les tranches. Sans compter la fatigue physique liée aux changements d’horaires perpétuels. Rester sur le même horaire tout le temps, même si c’est en matinale, est à mon avis moins usant pour l’organisme.

 

Que pensez-vous des jokers actuels de la chaine à savoir Julien Dommel, Sylvia Amicone, Béatrice Blondeau, Julien Roux ?

A part Julien Dommel, ce sont tous des collègues de longue date. J’ai travaillé avec eux avant même que l’on devienne tous présentateurs et on a beaucoup d’estime et d’affection les uns pour les autres. C’est même Julien Roux qui m’a formée à l’écriture des journaux, lorsque j’ai commencé au desk.

Quant à Julien Dommel, j’ai commencé à travailler avec lui cette année, et c’est un vrai plaisir de le connaître. Il est sérieux, compétent, travailleur et très drôle, ce qui ne gâche rien.

 

Un petit mot pour les personnes souhaitant devenir journaliste…

Je ne peux que les pousser à passer par les écoles de journalisme reconnus par la profession. C’est aujourd’hui le moyen le plus rapide et le plus efficace pour entrer dans des rédactions. En ce qui me concerne, je suis passée par une filière universitaire et beaucoup plus théorique, résultat, le chemin a été un peu plus compliqué, même si je m’en sors bien, je l’admets ! Aujourd’hui les rédactions cherchent des jeunes journalistes déjà opérationnels à la sortie des écoles. Des jeunes qui savent poser leur voix, faire des duplex, partir en reportage… Et pour cela, pas de doute, il faut passer par les écoles ou faire beaucoup de stages. C’est encore possible de devenir journaliste grâce à l’expérience de terrain, mais c’est plus long et plus compliqué.

 

Demain à la une : Qu'est-ce qui sera demain, à la une de votre actualité professionnelle ?

Pour le moment, je reste en matinale week-end sur LCI et je continue de présenter « Reporters » sur NT1.


Que représente LCI pour vous ?

LCI est un peu ma maison et mes collègues sont ma 2ème famille. C’est ma 1ère entreprise et cela fait maintenant plus de 6 ans que j’y suis. Je suis un bébé de La Chaine Info et je m’y porte à merveille.


Retrouvez Rebecca Fitoussi sur LCI le vendredi entre 6h et 10h dans LCI Matin et le samedi/dimanche entre 6h et 11h dans LCI Matin Week-end.


Merci beaucoup Rebecca !

 

 

 

Repost 0
Published by LCI News - dans Interview
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 18:11
Notre partenaire Télésphère a eu l'honneur et le privilège d'interroger un ou plutot une journaliste de LCI.
Il s'agit de Rebecca Fitoussi - présentatrice de LCI Matin Week-end. Remplaçante Bénédicte Le Chatelier dans Le Buzz, remplaçante d'Erika Moulet dans L'After News.Joker d'Audrey Crespo-Mara à LCI Matin en semaine.

Dans cette interview, elle parle de son emploi du temps très chargé en ce moment. Elle raconte également ce qu'elle pense des différentes émissions qu'elle présente sur LCI et NT1.

Rebecca nous parle de ses débuts de carrière sur Eurosport, elle donne même ses pronostics pour Roland-Garros et le mondial de foot.



Retrouvez l'interview de Rebecca Fitoussi sur  Télésphère

Repost 0
Published by LCI News - dans Interview
commenter cet article

Présentation

  • : Le Monde De L'Info | LMDI
  • Le Monde De L'Info | LMDI
  • : Toutes les infos de La Chaîne Info.
  • Contact

Quelques liens utiles...

Recherche

Merci d'être passé...

  

Facebook Blue-twitter.png  RSS Favourites.png
<div style="background-color: none transparent;" mce_style="background-color: none transparent;"><a href="http://www.rsspump.com/?web_widget/rss_widget/twitter_widget" mce_href="http://www.rsspump.com/?web_widget/rss_widget/twitter_widget" title="web widget">Twitter Widget</a></div>
Tous les commentaires et avis parus sur le blog du monde de l'info n'engagent que leur auteurs.
Design du logo par BGC (Newsroom)

Copyright © 2010 Le Monde De l'Info - Tous droits réservés.

LMDI - L'info en continu

Bienvenue sur Le Monde De I'info |  Le Monde De l'Info vous souhaite de passer d'excellentes fêtes ! | Retrouvez toutes les autres brèves de LMDI sur Blue twitter